POUR UNE SOCIETE ETHIQUE

Lorsque Aristote dit que "l’absence de communauté ethnique est un facteur de guerre civile", que veut-il dire ? Je pense plus précisément que c'est l'absence de "communauté éthique" qui en est plutôt la cause principale.

En effet, je rappelle qu’une ethnie est un ensemble de personnes qui partagent la même culture, la même langue, les mêmes traditions, les mêmes coutumes, qui se transmettent de génération en génération. Dans telle ou telle " culture " peut se forger (ou pas) une éthique. Le " comment vivre ensemble " doit être une question fondamentale car si nous voulons répondre avec sagesse à la question de la guerre civile, pour aller vers la paix civile, nous voyons bien que c'est du côté de l'éthique que la société, les citoyens doivent maintenant se tourner. La communauté ethnique comme le proposait Aristote n'indique absolument pas le sens de l'éthique.

Dans une "même culture", il est tout à fait possible pour un peuple de pratiquer le culte de la haine par exemple pendant que d'autres cultures rechercheront l'harmonisation entre les êtres humains. Nous devons donc renouer avec l'éthique en redéfinissant un ensemble de valeurs fondamentales sur lesquelles un nouveau modèle de société peut voir le jour. C'est ce que nous faisons avec l'Ecole du Havre, Centre de Recherches et d'Études à rayonnement international pour le développement du nouvel humanisme comme nouveau modèle économique et social. C'est bien l'éthique qui permet de relier les individus. C'est bien l'environnement culturel et la qualité des enseignements qui seront les clés de la réussite du prochain paradigme.

La valeur de respect est l'une de ces valeurs transhistoriques qui peut servir de guide. La justice sociale en est une autre tout aussi importante. La voie ne serait-elle pas celle de la connaissance de soi, de l'estime de soi pour aller ensuite vers la reconnaissance de l'autre et l'estime de l'autre ?

Voilà ce que nous pourrions enfin appeler "épanouissement de la société". Je pense que si nous voulons avec détermination politique travailler sans cesse pour la cause du bien, alors nous trouverons ou retrouverons inévitablement nos valeurs fondamentales de respect, du juste et de justice sociale, pour construire ensemble les murs porteurs de la société française de demain, grâce à l'instauration d'une nouvelle Monarchie populaire, moderne et éclairée.


Jean-Yves Métayer-Robbes
Docteur Honoris Causa en Psychologie et Philosophie des Sciences Politiques